Aknashen-Khatunarkh (Arménie)

Campagnes de fouille : 2004-2009, 2011-à aujourd’hui

Équipe

Responsables
Ruben Badalyan (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie, Erevan)
Armine Harutyunyan (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie, Erevan)
Anthropologues
Levon Agikyan (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie, Erevan)
Modwene Poulmarch’ (UMR 5133, Archéorient, Lyon)
Françoise le Mort (UMR 5133, Archéorient, Lyon)
Archéologue
Sonia Manukyan (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie, Erevan)
Architecte
Lilit Ter-Minasyan (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie, Erevan)
Archéozoologues
Adrian Balasescu (Musée National d’Histoire de Hongrie)
Valentin Radu (Musée National d’Histoire de Hongrie)
Archéobotaniste
Roman Hovsepyan (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie, Erevan)
Lithiciens
Karen Azatyan (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie, Erevan)
Jacques Chabot (Université Laval, Québec)
Bastien Varoutsikos (UMR 7041, ArScAn, Nanterre)
Spécialiste mobilier en os
Rozalia Christidou (UMR 5133, Archéorient, Lyon)
Spécialiste mobilier lourd
Caroline Hamon (UMR 8215 Trajectoires, Nanterre)
Restauratrice
Chamsia Sadozaï (CRAterre, Grenoble)
Dessinateur
Gauthier Devilder (UMR 5199, PACEA, Bordeaux)

Les fouilles menées entre 1999 et 2004 sur le tell d’Aratashen, dans la basse vallée de la rivière Kasakh, avait révélé une occupation Néolithique du début du 6e millénaire suivie d’une occupation Chalcolithique (5e millénaire). Afin de combler ce hiatus entre les périodes Néolithique et Chalcolithique, des fouilles ont été entreprises en 2004 sur le site voisin d’Aknashen-Khatunarkh, distant de six kilomètres environ. Depuis 2004, une mission de 45 jours a lieu chaque année en septembre/octobre.

Localisation de sites d’Aknashen et d’Aratashen

La fouille a un double objectif : produire la séquence stratigraphique complète du site, tout en étudiant l’occupation de l’espace sur une surface importante. Afin d’appréhender l’organisation de l’espace dans le village néolithique d’Aknashen-Khatunarkh et d’en suivre l’évolution au cours du temps, une série de 10 carrés (chacun de 4,5 x 4,5 m) a été ouverte sur le sommet du tell. À partir de 2014, les bermes séparant ces différents secteurs ont été supprimées, afin d’obtenir une meilleure vision d’ensemble.

Aknashen : vue des carrés 1 à 10
Aknashen : vue aérienne

Un sondage (A) pratiqué sur le flanc nord du tell a permis de mettre en évidence sur 415 cm d’épaisseur la succession ininterrompue d’occupations allant du Néolithique (Horizons VII-II) au Chalcolithique (Horizon I). Le sol vierge n’a pu être atteint dans le sondage A en raison du haut niveau de la nappe phréatique.

Aknashen : coupe des sept  Horizons du site

Le niveau Chalcolithique (Horizon I) est caractérisé par l’absence d’architecture construite, une céramique à dégraissant végétal prédominante, et de rares outils en os.

Les niveaux Néolithiques (Horizons VII-II) ont livré un réseau dense de bâtiments en bauge, de plan circulaire ou ovale, avec de nombreuses structures secondaires (foyers de pierres chauffées, silos, fosses…). La céramique, rare dans les niveaux profonds, était essentiellement à dégraissant minéral. L’outillage en obsidienne et l’industrie de l’os sont abondantes et variées.

Aknashen : Tranchée 1/4, 2012
Aknashen : nucleus en obsidienne, sondage A

L’Horizon IV est formé par un système dense de constructions, consistant essentiellement en murs courbes en bauge appartenant à des bâtiments de plan circulaire ou ovale. Cet Horizon est perturbé par des tombes intrusives et par des terriers, qui ont recoupé les murs dans différentes directions, ce qui complique la reconstitution du plan des bâtiments. Les murs en terre d’une largeur de 30-35 cm, atteignant par endroits 45-50 cm, s’entrelacent de façon complexe et ne se rejoignent pas toujours de façon logique dans les bermes entre les tranchées.
L’Horizon V reprend globalement le plan de l’Horizon IV sus-jacent et comprend une série de constructions circulaires en pisé, groupées autour d’un espace non bâti dans la tranchée 1.
En 2015, a été mise en évidence sur ce site, et pour la première fois en Arménie, un horizon (VII) datant du tout début du 6e millénaire av. notre ère et séparée de celle-ci par une phase d’abandon (dépôts résultant d’une probable inondation). Cette nouvelle phase Néolithique (Horizon VII) a livré un bâtiment de plan rectangulaire, ce qui est nouveau pour le site d’Aknashen, car les niveaux sus-jacents n’ont livré que des architectures circulaires. Les études paléoenvironemenales menées en parallèle de la mission ont révélé que cet établissement avait été installé sur les sédiments asséchés d’un lac, le sol vierge correspondant à une couche d’argiles bleues. Cette phase culturelle (Horizon VII), qui marque le tout début de la néolithisation dans la plaine de l’Ararat, est susceptible de livrer des données inédites sur l’émergence de la culture d’Aratashen-Shulaveri-Shomutepe. Pour le sud Caucase, cette phase n’était connue jusqu’à présent que dans la dans la partie azerbaidjanaise de la vallée de la Kura. C’est pourquoi il apparait fondamental de la décaper en extension sur l’ensemble de la zone fouillée (près de 250 m2).

Bibliographie de la mission

ARUTYUNYAN A.
2008 – « La céramique de l’établissement d’Aknashen [en Russe] », Kul’tura drevnej Armenii (La culture de l’Arménie ancienne), XIV, Erevan, « Gitutyun », p. 37-43.

BADALYAN R.
sous presse – Excavations at Aknashen-Khatunarkh and Aratashen (Armenia), In: Hansen S., Lordkipanidze D. (eds.), New Research on the Neolithic in the Circumcaspian Regions, International Conference held at Tbilisi (Georgia), 27-30 September 2011.

BADALYAN R., HARUTYUNYAN A.A., CHATAIGNER C., LE MORT F., CHABOT J., BROCHIER J.-E., BALASESCU A., RADU V., HOVSEPYAN R.
2010 – « The settlement of Aknashen-Khatunarkh, a Neolithic site in the Ararat plain (Armenia) – excavation results 2004-2009 », TÜBA-AR 13, p. 185-218.

CHATAIGNER C., ARIMURA M., BADALYAN R., PALUMBI G.
2015 – Neolithic and Chalcolithic in Armenia: new data, In: Isikli M., Can B. (eds), International Symposium on East Anatolia – South Caucasus Cultures – Proceedings I, Cambridge Scholars Publishing, p. 2-15.

CHATAIGNER C., BADALYAN R., ARIMURA M.
2014 – The Neolithic of the Caucasus, Oxford Handbook Online. Oxford, DOI: 10.1093/oxfordhb/9780199935413.013.13.

HOVSEPYAN R., WILLCOX G.
2008 – « The earliest finds of cultivated plants in Armenia: evidence from charred remains and crop processing residues in pisé from the Neolithic settlements of Aratashen and Aknashen », Vegetation History and Archaeobotany 17/1, p. 63-71.

VILA E., BALASESCU A., RADU V., BADALYAN R., CHATAIGNER C.
2017 – Neolithic subsistence economy in the plain of Ararat: preliminary comparative analysis of the faunal remains from Aratashen and Khaturnarkh-Aknashen (Armenia), In: MASHKOUR M. and BEECH M. (eds.), Archaeozoology of the Near East IX, Proceedings of the 9th International Symposium on the Archaeozoology of southwestern Asia and adjacent areas, Oxbow Books, Oxford. p. 98-111.

Présentations

BADALYAN R.
2013 – Neolithic life ways in the Ararat plain: Excavations of Aratashen and Aknashen-Khatunarkh, Workshop for Stone Age in Armenia, Erevan, 5 Mars.

HARUTYUNYAN A.
2013 – Neolithic-Chalcolithic ceramics of Ararat Valley (based on the materials of sites of Aratashen and Aknashen), Workshop for Stone Age in Armenia, Erevan, 5 Mars.
2015 – Aknashen: the first farmers in the Ararat valley, Closing Conference of the ANR ORIMIL, Millet cultivation in the Caucasus from the 6th to the 2nd mill. BC: Origin and development, Lyon, 3-6 Novembre.

IMAGES ET AMBIANCES